Réintégrer la biophysique dans le traitement des maladie (6)

En suivant les travaux de Nikolas Tesla, le Pr Meyl a fabriqué lui aussi en Allemagne un générateur de champ scalaire adapté à une utilisation clinique. Son montage permet la création d’un champ de plusieurs mètres de long, dans lequel peut s’installer un patient. Depuis 20 ans, il introduit des possibilités de modulation de l’onde porteuse, soit par de la musique qui produit un nombre infini d’harmoniques, soit par des produits biologiques, comme des extraits Lire plus …

Les contours de la médecine de demain (7)

Outre l’apport d’énergie, on comprend donc que ondes scalaires à faible puissance modulées par les fréquences de Rife permettent de mieux cibler et de démultiplier les informations contenues dans les remèdes guérisseurs (huiles essentielles, nosodes, produits homéopathiques, Fleurs de Bach…). Avec cette aide, on peut ainsi inhiber toutes sortes de micro-organismes : Lyme, herpès, Ebv, HpV, etc … Bien sûr, il faut répéter les séances.

Les premiers générateurs d’ondes scalaires (5)

Par le passé, quelques savants ont été capables de produire de telles ondes scalaires. Georges Lakhovsky (1869-1942) fut le premier à parler d’oscillations cellulaires et à construire un générateur d’ondes multiples dans le but de produire de nombreuses harmoniques à partir d’une onde porteuse de type électro-magnétique ; chaque patient selon sa condition pouvait absorber, disait-il, les ondes qui lui convenaient. Son appareil était un système de 2 antennes, entre lesquelles le patient était assis. Lire plus …

L’inspiration du Magnétiseur et du méditant : se relier à cette source (4)

Nous avons vus que le vivant émettait en permanence un certain quota de ces ondes. Arbres, végétaux, roches. Le phénomène concerne également le cerveau, lui-même capable d’utiliser ces ondes en vortex à des milliers de kilomètres. Cette communication subtile ne permettrait-elle pas d’expliquer la télépathie ? Or, selon notre inspiration, notre éducation, bref les résonances qui nous sont propres, nous pouvons nous saisir de mille possibilités de canaliser et d’harmoniser cette énergie, énergie qui possède d’ailleurs Lire plus …

Les ondes scalaires, principe communiquant de l’Univers (3)

Or ces grains de lumière aussi discrets soient-ils, nous transpercent. Ils seraient produits par les trous noirs géants de l’Univers ainsi que toutes les étoiles, plus particulièrement les étoiles rouges et les supernovae. Ces particules voyageraient à des vitesses supérieures à celle de la lumière sous forme d’ondes dites « scalaires », spirales ou longitudinales (dont le déplacement ressemble à celui des ondes sonores qui vibrent dans la direction de leur propagation), sans vecteur défini, contrairement aux Lire plus …

Quelle est donc l’origine de cette lumière ? (2)

Les Grecs et les Indiens l’appelaient Ether. D’autres traditions l’ont appelé le Chi, prana… Mais c’est Nikolas Tesla qui le premier a pu mettre en évidence l’existence de ce rayonnement fondamental qui, bien que très pénétrant, reste beaucoup moins facilement détectable que les ondes électromagnétiques.  Les propriétés des deux phénomènes sont d’ailleurs très différentes. Selon les scientifiques, ce rayonnement serait supporté par des particules appelées tachyons et surtout « neutrinos » (de charge électrique neutre, pouvant se Lire plus …

Le bruit de fond de l’Univers (1)

Nous savons tous que pour vivre nous avons besoin de respirer notre air ambiant, de nous hydrater avec une eau naturelle facilement accessible, de nous nourrir avec des aliments à notre portée, éléments que nous souhaitons évidemment tous les mieux préservés, de qualité, les moins transformés, les plus sains possibles. Mais qui parle de cette autre ressource appelée « lumière invisible », disponible à tous, dans laquelle nous baignons en permanence, et qui est pourtant indispensable à Lire plus …

Apprendre à observer nos conditionnements avec un regard neuf

Et si il devenait possible de se dégager de nos conditionnements et du stress en observant simplement la vie, notre vie, avec un prisme différent. Regardons comment nos difficultés, nos problèmes de santé, nos relations, notre travail, notre environnement arrivent à saper notre moral et nous empêchent de savourer les ouvertures qui se présentent à nous. Ces tristes réalités ne seraient donc là que pour nous plaquer dans l’impuissance d’un destin de souffrance ? Qu’est-ce qui Lire plus …

Lorsque Ed. Bach rencontre « Clematis » (4)

La deuxième fleur vers laquelle Ed. Bach s’est senti appelé fut certainement la Clématite. Même année (1928), même décor (le long de la rivière Usk berge de la rivière Usk entre Abergavenny et Crickhowell dans le sud est du pays de Galle), mêmes tâtonnements que pour l’Impatiens (trois préparations, dont la première avec les graines par voie homéopathique avant d’arriver à l’ultime et bonne version par la méthode de solarisation).   Le tableau est sur Lire plus …

Lorsque Ed. Bach rencontre Impatiens (3)

Regardons maintenant le caractère d’E Bach… Il travaille seul, déteste les horaires fixes et les règlements. Son énergie est débordante. Il est d’après les collaborateurs qui l’ont approché de près solitaire, peu social, sûr de lui et capable de prendre des décisions rapidement. Il peut être impulsif, impatient, donc se mettre facilement en colère, mais ça retombe aussitôt. Parfois, il a des petits gestes neveux, saccadés. Pour les aspects positifs, il est gentil, rempli de Lire plus …