Que sont les fleurs de Bach ?

 

Que sont les fleurs de Bach ?

 
 

La solarisation, procédé unique, qui confère aux fleurs de Bach leur efficacité

Les fleurs de Bach sont des remèdes préparés selon une méthode originale mise au point dans les années 1930 par un médecin anglais, le Dr Edward Bach à partir de fleurs de plantes sauvages et d’arbres communs. Chirurgien londonien estimé, reconnu pour ses travaux en bactériologie, Edward Bach est devenu peu à peu convaincu que c’est à travers l’observation et la compréhension de la nature que l’homme pourra soulager ses souffrances, tant mentales que physiques. Il choisira de se dégager de la logique matérialiste de la médecine conventionnelle pour mener ses nouvelles recherches sur les plantes, à l’écart de la ville. A cette occasion, il va repérer des attitudes, rangées plus tard en sept catégories, qui, associées à certains de nos débordements émotionnels, sont susceptibles de devenir à notre insu source de stagnation pour notre développement, de conflit et enfin de maladies. Ainsi, pour équilibrer les excès de nos tempéraments, Edward Bach a créé une palette de 38 élixirs floraux appelés aujourd’hui communément « fleurs de Bach », capables d’accompagner notre processus de transformation. Ces remèdes auxquels on ajoute le fameux « Rescue » utilisé en cas d’urgence, nous aident à dépasser les moments difficiles que nous traversons en déjouant le piège de notre négativité. Outil de connaissance de soi, les fleurs de Bach inondent notre être des vertus dont elles sont porteuses. De fait, en les prenant, nous intégrons leur sagesse : peu d’approches de la santé sont aussi généreuses ! Les fleurs de Bach n’ont rien de chimique : leur mode d’action s’apparente plutôt à une fréquence qui transmute nos défauts. Aucun effet secondaire, aucune accoutumance ne viennent ternir l’aspect naturel, simple et respectueux de l’être que constitue cette méthode de santé.

Edward Bach, médecin anglais, né en 1886, et qui s’est éteint à l’âge de 50 ans, nous a légué, grâce à ses recherches et à l’orientation de ses nobles aspirations, une voie de guérison, qui, loin des limites de la médecine conventionnelle, nous permet de nous dégager de nombre de maux physiques et psychiques. Cette médecine de l’âme nous réconcilie avec nous-mêmes et nous donne le goût d’apprendre à repérer puis à traiter nos propres états d’âmes discordants. Elle nous pousse à devenir autonomes, responsables de nous-mêmes.

impatiensEnfin, elle nous aide à mieux nous respecter en dépassant les intérêts limités du petit moi (besoin de domination et de pouvoir, orgueil, recherche permanente de satisfaction pour conforter les stratégies de notre ego, conduites de manipulation, repli sur soi, quête de reconnaissance etc). A cela viennent se superposer des qualités de Paix, d’Espoir, de Tempérance, de Joie, de Foi, de Certitude, de Sagesse, d’Amour, tout un réservoir de bienfaits qui nous équilibre et donne sens à nos vies. Etant plus à l’écoute de notre Moi profond, l’embellie de la vie arrive enfin à percer en même temps que tombe l’illusion des fausses pistes ayant entraîné le stress. L’énergie circulant mieux, les noeuds de tension se dissolvent et les grandes fonctions régulatrices et réparatrices du corps se remettent en marche.


 
 
page précédante
page suivante

Articles récents